La sophrologie, un travail sur soi

Posté dans : Blog | 0

Je souhaiterais me pencher aujourd’hui sur une réflexion induite des propos de certains de mes clients:

Une ou deux séances?

Pousser la porte de notre cabinet est un premier grand pas vers la découverte de vous-même. Assister à deux ou trois séances est une autre avancée: vous découvrez peu à peu les apports de la sophrologie et tout particulièrement les premiers bienfaits.

Les bénéfices des toutes premières séances sont indéniables, ne serait-ce que pour apprendre à lâcher prise. Bien évidemment, tout dépend de quel type de réflexion vous souhaitez mener. Si vous décidez d’entamer un travail sincère et profond sur vous-même, trois séances ne suffisent pas pour aller au bout de la transformation amorcée. Nous sommes vigilantes, lors du premier entretien, à vous rappeler qu’il faut en moyenne une dizaine de séances, parfois un peu plus, pour acquérir quelques automatismes fondamentaux.

La sophrologie modifie peu à peu les états du corps et les ressentis perçus dans le cerveau: se mettre à la sophrologie n’est pas comme assister à une séance de magie. Il s’agit d’un processus qui requiert patience, écoute de soi en alliant les séances en cabinet et les entraînements personnels. La sophrologie impose de porter un nouveau regard sur nous-même.

Attention…

aux sophrologues qui vous proposeraient une cure « très longue durée ». Pratiquer la sophrologie ouvre la porte à l’autonomie: petit à petit vous apprendrez à vous libérer de vos tensions et des affects émotionnels. Vous serez mieux, vous serez bien…en d’autres termes, vous serez vous-mêmes. Le bonheur c’est ça: être soi, en harmonie et fort pour aborder le monde avec un regard neuf et serein. Etre pleinement acteur de sa vie…sans dépendre at vitam aeternam d’un faiseur de miracles! Progressivement d’ailleurs, et c’est bien le but, vous pratiquerez vos séances chez vous avec encore plus de force, de plaisir et d’envie car elles seront vôtres!

Lucie Pouille.

Partagez