Relaxation et sophrologie

Posté dans : Blog | 0

Sophrologie, relaxation, yoga, méditation, hypnose… Comment s’y retrouver ? Très souvent, quand vous arrivez dans notre notre cabinet de sophrologie, vous êtes un peu perdus entre toutes ces disciplines. Toutes en lien avec votre bien-être, il existe pourtant des spécificités à connaître. Nous essayerons au fil des prochains mois de vous aider à mieux comprendre ce qu’est la sophrologie et en quoi elle se distingue des autres pratiques. A découvrir aujourd’hui la relaxation et la sophrologie.

La sophrologie est-elle synonyme de relaxation ?

Si la sophrologie utilise des techniques inspirées de la relaxation au début de ses séances, elle va bien plus loin que celle-ci. En effet la relaxation vise essentiellement la décontraction neuromusculaire et la détente. Son objectif est d’accéder à un état d’apaisement et de bien-être.

La sophrologie quant à elle, utilise cet état de détente physique et mentale pour vous aider à prendre conscience de la présence de votre corps, à être à l’écoute de vous-même et de vos ressentis. En réalité, lorsque l’état de relaxation est atteint, la sophrologie peut démarrer !

Relaxation et sophrologie pour quel objectif ?

Les personnes pratiquent la relaxation souvent parce qu’elles sont tendues. Et sans avoir un objectif particulier, elles souhaitent avant tout ressentir un état de détente et d’apaisement. En sophrologie, les personnes qui viennent nous voir ont généralement un objectif précis comme par exemple : réduire leur stress, gérer leur émotions, améliorer leur sommeil, mieux vivre une situation traumatisante, se préparer à un événement, mieux se concentrer… Alors pour démarrer nous allons les aider à atteindre un état de relaxation en permettant notamment d’évacuer les tensions. Mais derrière cela, nous allons aller plus loin. En leur permettant un réel travail de fond.

D’autres spécificités.

Contrairement à la relaxation, la sophrologie se pratique debout ou assis et non allongé sauf contre indications (douleurs, handicap, femme enceinte…). En effet la posture allongée à tendance à favoriser l’endormissement et c’est justement ce qu’il faut éviter en sophrologie. N’oublions pas que le but d’une séance est de pouvoir la vivre en étant pleinement présent à soi et à ses sensations. Et si c’est un peu difficile dans un premier temps de commencer par se détendre en étant debout ou assis, on en découvre très vite les avantages.

Il est également important de souligner que contrairement à la relaxation, les séances de sophrologie se basent sur un environnement neutre sans musique, sans lumières spécifiques ou diffusion d’huiles essentielles. Une séance de sophrologie doit uniquement être guidée par la voix du sophrologue. Pourquoi ? Tout simplement pour faciliter le travail de rencontre avec soi en étant coupé de tout ce qui se passe autour. N’oublions pas que la musique tout comme les odeurs sont subjectives pour chacun d’entre nous. Une musique perçue positivement pour certains peut également évoquer un souvenir douloureux pour d’autres.

Relaxation et sophrologie : que faut-il retenir ?

Sophrologie n’est pas synonyme de relaxation. Elle est bien plus. Il s’agit au fil des séances de partir à sa propre découverte, à sa propre conquête. C’est un réel travail sur soi permettant de mieux se connaître, de découvrir ses ressources et d’optimiser capacités. Elle aide également à prendre du recul et à porter un nouveau regard sur soi mais également sur le monde qui nous entoure. Au fil des séances, la sophrologie permet de recréer un équilibre perdu entre notre corps et notre tête permettant de mieux vivre son quotidien et d’en profiter pleinement.

Isabelle Leroy et Lucie Pouille

Pour suivre notre actualité et nos publications, n’hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook !

Partagez