La sophro pour les ados

Pour la plupart de nos jeunes, l’adolescence n’est pas le meilleur moment de leur existence, mais plutôt une période de transition physique et émotionnelle, d’incompréhensions et de doutes. Et même si bon nombre d’entre eux sauront passer ce cap sans difficultés majeures, d’autres le vivront comme un bouleversement altérant fortement leur équilibre personnel et familial.

En témoigne le cas de Sarah, 14 ans, qui se plaint de son mal-être, de sa difficulté à trouver sa place, de ses angoisses. Sa maman, soucieuse de son bien-être lui propose de découvrir la sophrologie

Une première rencontre pour établir le lien

Cachée derrière sa longue frange, le visage fermé, Sarah se demande ce qu’elle est venue faire et ce qui l’attend ! Après quelques instants d’échanges avec sa maman qui l’accompagne, je l’invite à s’exprimer à son tour : « Bah je ne sais pas bien ce qui m’arrive… j’ai pas confiance en moi… j’ai du mal à trouver ma place…je ne dors pas bien…j’ai souvent la boule au ventre… » confiera-t-elle au début de notre entretien.

Cette première rencontre avec les ados permet d’instaurer un climat de confiance. C’est aussi le moment pour s’assurer de ce qui les préoccupent et définir clairement leurs attentes pour commencer le travail. J’insiste auprès de chacun d’entre eux : «  Ce n’est pas moi qui vais faire le travail c’est vous. Mon rôle est de vous accompagner au mieux dans cette démarche en vous donnant les outils adaptés. Un entraînement  régulier est nécessaire pour en retirer les bienfaits et amorcer le changement.

Avec l’accord de Sarah, je lui propose une première petite séance de 5 mn, pour lui permettre de se relâcher et prendre conscience l’espace d’un instant de son schéma corporel. Ses premiers mots après la séance seront « tout bizarre, mais super bien ! »

La sophrologie pour accompagner le changement

Au fil des séances, Sarah s’est très rapidement impliquée, mesurant rapidement les bienfaits de ses exercices. Ces petits moments avec elle-même lui ont appris peu à peu à mieux se connaître. En se réappropriant son corps, elle a pu créer une relation positive avec lui. En prenant conscience de sa respiration, cela lui a permis d’évacuer plus facilement les tensions et de gérer davantage ses émotions. Sarah est aujourd’hui beaucoup mieux dans sa vie de tous les jours, plus épanouie dans sa relation aux autres. Elle s’endort plus sereinement. Consciente de ses propres ressources, elle a confiance pour avancer et se construire…

Les ados à la recherche d’eux-même

Bien souvent sur internet et les réseaux sociaux, les ados sont de plus en plus déconnectés de leur corps et de leur réalité au profit d’un monde connecté ! La pratique de la sophrologie les aide à se retrouver eux-mêmes et à se recentrer. A partir de là ils trouvent et construisent leur propre chemin. En étant davantage à leur propre écoute, Ils reprennent confiance en eux. Ils apprennent à gérer plus facilement les maux de l’adolescence, leurs émotions mais aussi leur rapport aux autres.

Les ados et le stress de l’échec

L’adolescence est une période où l’on se retrouve confronter aux premiers examens, sésame pour leur future vie professionnelle. Un futur souvent inquiétant, tristement dépeint par la plupart des adultes. Douleurs physiques, troubles du sommeil, anxiété, angoisses, addictions, troubles alimentaires sont autant d’illustrations de ce mal être. En les aidant à mieux se connaître, la sophrologie permet aux ados d’avoir une meilleure conscience d’eux –même et surtout d’avoir les ressources nécessaires pour savoir quoi faire en cas de difficultés.

Etant moi-même maman et entourés de nombreux jeunes au quotidien, je suis consciente qu’en terme d’éducation, nous faisons ce que nous pouvons ! N’oublions pas que les ados d’aujourd’hui sont les futurs adultes de demain, alors assurons-nous qu’ils aient toutes les chances pour s’épanouir pleinement.

Isabelle Leroy

Pour suivre notre actualité et nos publications n’hésitez pas à vous abonner à notre page facebook

Partagez